Accueillir l'énergie du printemps, temps du renouveau

Mis à jour : oct. 24

Notre calendrier administratif nous annonce le début du printemps pour le 20 mars, mais selon les principes de l’énergétique traditionnelle chinoise, il a véritablement débuté cette semaine. Comment cela agit-il sur nos émotions, notre corps ?


crédit photo : Erik Kossakowski


Le printemps, saison du renouveau


Le printemps est la saison qui symbolise le processus du renouveau, la renaissance de la nature : passé l’hiver, les animaux sortent enfin de leur état d’hibernation, les oiseaux recommencent à chanter, la végétation se met en éveil et les arbres, les fleurs commencent à pousser pour sortir de terre, aidés par le vent qui sème de nouvelles graines et la sève qui se remet à circuler : c’est la vigueur qui prime. L’énergie Yang, énergie masculine, prend le dessus sur l’énergie Yin, plus féminine. C’est le temps où tout se met en action autour de nous et cette énergie du renouveau est aussi présente chez l’être humain : l’envie de s'organiser pour mener à bien nos projets reprend de plus bel avec le désir de mettre en œuvre ce que l’on a paisiblement maturé pendant tout l’hiver.


Accueillir l'énergie de la colère


Organiquement, l’énergie du printemps est particulièrement en connexion avec l’énergie du foie, lui même émotionnellement relié au territoire de la colère, mais aussi celle de la vésicule biliaire. Accueillir le printemps, c'est accueillir l'énergie de la colère. Si nous avons particulièrement besoin de cette énergie pour relancer notre "mécanique interne", elle peut parfois nous faire défaut ou au contraire nous déborder et le printemps peut être synonyme pour certains d’entre nous de changements d’humeur ; des états dépressifs, d’insomnies, des phases d’anxiété, d’irritabilité ou encore de colère pouvant apparaître ou réapparaître pendant cette saison.


Se remettre en mouvement


La colère, c'est l'énergie qui, à un niveau premier, nous permet d'attaquer ou de se défendre, plus modérément de faire des efforts, d'aller de l'avant, de se mettre en mouvement pour faire. Sur un plan plus mécanique, les articulations, muscles, tendons et ligaments doivent se remobiliser dans un mouvement plus dynamique qui émerge après le repos de l'hiver, ils sont particulièrement sollicités en cette saison, donc plus sensibles.


Accueillir toute cette énergie qui émerge en nous suppose d’abord d’en être conscient et de ne pas s'étonner si les choses ne se passent pas aussi "rondement" que d'ordinaire. Il est utile ensuite d'accompagner du mieux possible la montée de cette énergie et ce qu’elle nous apporte de nécessaire à notre vie, c'est à dire de créatif et mobilisateur : par exemple se remettre à bouger et marcher au grand air, se reconnecter au plus près avec cette énergie en faisant des ballades en forêt, privilégier les activités sportives ou pratiques corporelles favorisant la respiration, la mobilisation et soigner son alimentation en intégrant dans nos plats les fruits et légumes de saison. Bref bouger avec cette énergie de vie ! En matière d'accompagnement émotionnel et corporel, c'est une bonne idée de découvrir les pratiques énergétiques qui permettent de rééquilibrer la circulation de l’énergie et des émotions comme le Qi Gong, le Tai Chi, le massage Shiatsu ou la réflexologie plantaire.




Philippe Bien

Thérapie psycho-corporelle - Somatothérapeute en Relation d'Aide par le Toucher ®

Prise de conscience par le mouvement - Enseignant de la méthode Feldenkrais™ -

www.inamovemento.com



Sur le même thème : Le sens de nos émotions (article) clic-ici



Les propos, techniques et méthodes présentés dans cette publication s'inscrivent dans le cadre d'une démarche de mieux-être, à l'exclusion de tout objectif médical ou paramédical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de santé en cas de doute et à chaque fois que cela est nécessaire.


© Inamovemento - 2019


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le en cliquant sur l'une des icônes ci-dessous :

335 vues

© 2020 by Inamovemento. Tous droits réservés.