Mal-être au travail : de quelles fragilités parle-t-on ?

Mis à jour : oct. 24


Le monde du travail change vite et de plus en plus de travailleurs se retrouvent dans des situations de fragilité spécifiques : changements organisationnels, mutation subie des métiers et des façons de faire, sentiment de perte en compétences (ou de place) face à la digitalisation croissante, situation d’isolement professionnel ou sentiment de perte de sens.


Selon une récente étude, 56 % des salariés disent connaître actuellement au moins une de ces difficultés. Et 19 % des salariés disent connaitre à la fois une fragilité personnelle et professionnelle. (1) Ces difficultés touchent aussi les travailleurs indépendants qui subissent tout autant ces transformations profondes.


Notre corps et notre équilibre psychique paient souvent un lourd tribut face à cela : stress, sentiment de dévalorisation couplé à un désengagement ou au contraire tendance à se surinvestir menant au surmenage, mal-être, angoisse, troubles psychosomatiques, troubles musculo-squelletiques ou cognitifs, burn out par exemple. Notre corps est notre premier "alerteur" en nous signifiant que quelque chose ne va pas et doit changer. Rappelons que 52% des salariés français présenteraient un niveau élevé d'anxiété avec des risques de #dépression (2).


Si vous vous sentez concerné.e, en parler à un professionnel de santé et redonner à votre corps une place où vous en prenez soin, où l'on vous aide pour cela, est primordial.


Être accompagné.e de façon complémentaire sur le plan psychique et corporel, en #somatothérapie (thérapie psycho-corporelle) par exemple, quand les blocages sont importants et les tensions profondes ou chroniques peut vous aider efficacement à traverser et dépasser ces phases.


De manière plus préventive, l'activité physique et les pratiques corporelles proposant de mettre le corps en mouvement et favorisant la conscience de comme le #Feldenkrais, le #yoga doux, les arts martiaux, la danse libre, la gymnastique douce participent à gagner en mieux-être au quotidien.


Dans tous les cas, ne restez pas seul.e face à la difficulté et parlez-en d'abord à votre médecin généraliste et à votre médecin du travail pour trouver la réponse la mieux adaptée à votre situation. L'important est de trouver des clés personnelles permettant de retrouver son pouvoir, d'aller mieux et de nouer une relation au travail plus sereine.


Philippe Bien


Thérapie psycho-corporelle - Somatothérapeute en Relation d'Aide par le Toucher ®

Prise de conscience par le mouvement - Enseignant de la méthode Feldenkrais™

www.inamovemento.com


Articles connexes à ce thème :

  • Thérapie psychocorporelle (Santé Magazine - 11/02/2019) : accéder à l'article clic-ici

  • Aller mieux grâce à la Relation d'Aide par le Toucher ® (blog) : accéder à l'article clic-ici

  • La somatothérapie : une thérapie où le corps a la parole (blog) : accéder à l'article clic-ici

(1) source : étude 2018 Harris Interactive pour Malakoff Médéric.

(2) source : étude cabinet Stimulus sur 2013-2017.

Crédit photo : Kevin Ku (on unsplash).


Les techniques et méthodes présentées dans cette publication s'inscrivent dans le cadre d'une démarche de mieux-être, à l'exclusion de tout objectif médical ou paramédical. Elles ne dispensent en aucun cas de consulter un professionnel de santé chaque fois que cela est nécessaire.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le en cliquant sur l'une des icônes ci-dessous :

499 vues

© 2020 by Inamovemento. Tous droits réservés.